Development

Documentation/fr_FR/TranslationGuidelines

You must first sign up to be able to contribute.

Version 8 (modified by Geoff, 10 years ago)
--

Conseils aux traducteurs

Objectifs de la traduction

La traduction de la documentation de Symfony n'a pas valeur de documentation officielle. Son objectif est de fournir aux développeurs francophones un support aisément compréhensible, sans difficulté linguistique, et aussi proche que possible de la documentation anglophone en termes de contenu. Une traduction bien réalisée de la documentation de Symfony permettra de favoriser son adoption, en offrant aux habitués un outil documentaire plus facile d'accès, et aux néophytes une ressource de départ plus conviviale.

Règles à suivre

La traduction de la documentation de Symfony est un acte bénévole ; elle n'implique aucun engagement de la part de Symfony. Pour des raisons de lisibilité et de confort des lecteurs, il est fondamental de conserver une cohérence avec la documentation officielle. Cela passe par plusieurs points :

Bonnes pratiques

La traduction de l'anglais au français n'est pas une tâche facile. Voici donc quelques conseils pour que ces traductions ne deviennent pas du français de mauvaise qualité comme dans la plupart des projets open-source. Vous remarquerez que les traductions effectuées par des professionnels sont d'un tout autre niveau (lire les docs/sites web d'Apple, Microsoft, etc.).

1. Ne jamais, jamais, jamais traduire mot-à-mot. Je répète : jamais. Toutes les langues ont des structures différentes, et le français et l'anglais en sont malheureusement une bonne illustration. Pour bien traduire une phrase il faut :

  • lire la phrase en anglais
  • comprendre ce qu'elle veut dire
  • oublier la phrase en anglais
  • écrire en français ce qu'on a compris de cette phrase

2. Ne pas traduire phrase par phrase. L'anglais et le français ont une manière différente de découper une idée en phrases. Souvent une phrase en anglais devient trop longue et maladroite en français. Ne pas hésiter à couper en plusieurs phrases.

3. Ne pas hésiter à passer du registre familier à un style plus coincé . C'est un fait, l'anglais s'accommode très bien du registre familier, surtout sur internet. Mais c'est aussi un fait qu'en français ça ne passe pas. Il ne faut surtout pas hésiter à utiliser en français un vocabulaire plus élaboré que celui utilisé en anglais.

4. Reconnaître les expressions ou formules toutes faites, et ne pas les traduire. Inversement, utiliser une expression ou formule en français lorsque cela semble approprié. Par exemple, « last but not least » se traduit simplement par « enfin ».

5. Ne pas oublier que la ponctuation et la typographie sont différentes en français et en anglais. Notamment :

  • en français on il y a une espace insécable avant la double ponctuation (;, :, ?, !)
  • les guillemets français sont les « chevrons » : «, »
  • les majuscules sont accentuées: À, É etc.
  • ne pas oublier l'e dans l'o: on écrit œuvre et pas oeuvre !

Retourner à la page des ressources francophones